Abri de jardin : conseils et règlementations

abri de jardin, règlementation abri de jardin, autorisation pour un abri de jardin, permis de construire un abri de jardin, top abri jardin

Règlementations en vigueur pour votre abri

Avant d’installer un abri de jardin, il est essentiel de connaître les réglementations en vigueur. Selon la taille et l’emplacement de l’abri, des autorisations peuvent être nécessaires auprès de la mairie. Des règles existent également concernant la hauteur maximale, la distance par rapport aux limites de propriété, l’aspect visuel et l’intégration à l’environnement. Le non-respect de ces règles peut entraîner des sanctions. Il est donc primordial de se renseigner en amont pour éviter tout problème futur.

Tout d’abord, évaluez l’espace dont vous disposez dans votre jardin pour un cabanon. Cela vous aidera à affiner vos choix. Pensez à l’espace pour l’entretien autour de l’abri de jardin, à l’espace pour ouvrir les portes ou les fenêtres et à tous les obstacles tels que les plantations. Notre conseil est de voir grand. Aussi grand que possible tout en anticipant les contraintes administratives et la règlementation en vigueur (voir plus bas) . 

Il est très facile de remplir un abri de jardin, quelle que soit sa taille, et il n’y a rien de plus frustrant que de manquer d’espace de rangement dans un jardin. Il est essentiel de toujours vérifier les dimensions détaillées, le plus simple et le plus efficace sera de faire une implantation avec une ficelle et des piquets pour planifier l’emplacement de votre cabanon et tirer le meilleur parti d’un coin négligé de votre jardin.

Pour construire un abri de jardin, une autorisation d’urbanisme peut être nécessaire en fonction de sa surface.

Les règles sont différentes selon le territoire concerné. Les secteurs protégés sont les sites patrimoniaux remarquables, les abords des monuments historiques, les sites classés ou en instance de classement, les réserves naturelles, les espaces remarquables et les milieux du littoral à préserver.

Surface de plancher et emprise au sol inférieures ou égales à 5 m²Aucune autorisation
Surface de plancher ou emprise au sol supérieures à 5 m² et jusqu’à 20 m²Déclaration préalable de travaux
Surface de plancher ou emprise au sol supérieure à 20 m²Permis de construire

Avant de commencer votre recherche, gardez à l’esprit les exigences des différentes utilisations d’un hangar. Le stockage des meubles de jardin, quelques outils de jardinier, un sac de compost et une petite tondeuse est moins exigeant que des équipements plus précieux et volumineux tels que des tronçonneuses, des tondeuses auto-portées et un tracteur voir les vélos de toute la famille. Vous devrez alors aussi tenir compte de la sécurité, et de la résistance du sol.

Un atelier devra être plus grand pour vous permettre de travailler confortablement. Vous devrez tenir compte de son éclairage, de la hauteur libre et de l’espace pour travailler, d’un établi ou d’étagères. Pour un hangar de rempotage, il faudra prévoir un grand vitrage est essentiel, ainsi que des fenêtres ouvrantes, vous devrez aussi prévoir de l’espace pour le stockage et une table de rempotage. Prenez le temps de réfléchir à l’objectif de votre abri de jardin.

Quel sera le support de votre abri de jardin ? C’est la première question à se poser : à même le sol, sur une chape en béton, sur un plancher en bois sur cales ?

  • L’option directement sur le sol est à éliminer d’office si l’on veut avoir une installation saine et propre.
  • L’ option chape en béton est la plus pertinente, peu couteuse, solide et imputrescible, facile à mettre en oeuvre par soi même si la surface n’est pas trop importante, elle permettra d’ancrer solidement votre abri tout en faisant l’économie d’un plancher intérieur souvent couteux.
  • Si vous n’êtes pas à l’aise avec le ciment, le gravier ou une pelle vous pouvez opter pour le plancher en bois posé sur des cales ou piquets solidement anfoncés dans le sol.
Retour en haut